Pourquoi faire la Omra ? Les origines

Faire la omra Nos Omras

Vous connaissez certainement des gens autour de vous qui ont effectué la Omra ? Ou  peut-être vous-mêmes avez-vous déjà eu le bonheur de réaliser cette adoration grandiose ? Néanmoins, force est de constater que bon nombre de personnes en ignorent l’origine et peu connaissent la signification et la portée de ce culte islamique

Pourtant, il est naturellement admis que de manière générale, lorsque l’on est résolu à entreprendre une affaire importante, il va de soi que l’on s’informe au préalable. Ceci est d’autant plus valable lorsqu’il s’agit d’un acte religieux de cette dimension. Les fruits recueillis n’en seront que plus délicieux et profitables.

 

D’abord, qu’est-ce que la Omra ?

 

Avant d’expliquer l’origine de la Omra, il est bon de rappeler qu’il s’agit avant tout d’une adoration, c’est-à-dire un acte religieux, un culte rendu à Allah عَزَّ وجَلَّ en exclusivité, destiné à Le satisfaire et de se rapprocher de Lui. C’est la première chose à avoir à l’esprit. 

Ensuite, c’est une obligation impérieuse d’apprendre la façon dont elle se réalise, ou a minima d’être guidée par une personne compétente. Ceci, car elle doit être accomplie uniquement comme le Prophète ﷺ nous l’a expliqué. Il est interdit de la pratiquer d’une autre manière. 

Dans le même ordre d’idée, il est bienvenu de découvrir comment est apparu ce rite afin de mieux en saisir la grandeur et ainsi mieux vivre ce moment de grâce.

 

Un peu d’Histoire

 

Les origines de la Omra remontent à des temps immémoriaux. Il convient de faire un bond en arrière de quelques milliers d’années, à l’époque lointaine de notre père, prophète et messager d’Allah, Ibrahim (Abraham) عَلَيْهِ وَسَلَّم.

Lors du périple qui le conduisit de sa Mésopotamie natale, l’actuelle Irak, vers l’Égypte, en compagnie de sa noble épouse Sarah, Ibrahim عَلَيْهِ وَسَلَّم se vit offrir une servante copte dénommée Hajar. C’est Sarah qui eut cette délicate attention, car elle connaissait le grand désir de son mari d’avoir une descendance, chose qu’elle était incapable de lui offrir en raison de sa stérilité et de son âge avancé.

Peu après, Ismaïl عَلَيْهِ وَسَلَّم naquit de cette union bénie ; ce qui combla de bonheur Ibrahim عَلَيْهِ وَسَلَّم qui fut récompensé pour sa patience et sa persévérance dans l’imploration de son Seigneur. Cependant, Sarah ressentit rapidement de la jalousie à l’égard de Hajar qui, de fait, prit de l’importance aux yeux de son époux.

Dès lors, Ibrahim عَلَيْهِ وَسَلَّم reçut l’ordre divin de conduire Hajar et son nourrisson dans la péninsule arabique. Il les installa, suivant l’injonction de son Seigneur, au milieu du désert, sans aucun signe de vie humaine à l’horizon, avec seulement quelques provisions.

Toutefois, Ibrahim عَلَيْهِ وَسَلَّم prit le chemin du retour seul, avec la conviction qu’Allah n’abandonnerait jamais sa famille qu’il laissa en ce lieu inhospitalier. Il fit la fameuse invocation : 

«Ô notre Seigneur, j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée, ô notre Seigneur – afin qu’ils accomplissent la prière (As-Salât). Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d’une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants ? » (sourate Ibrahim, verset 37, dans le sens rapproché).

Une fois informée qu’Ibrahim عَلَيْهِ وَسَلَّم agissait suivant la révélation divine, Hajar fit preuve de la plus grande résilience.

Néanmoins, ses provisions ne tardèrent pas à s’épuiser et devant les pleurs insistants de son fils agonisant de soif, Hajar grimpa sur une colline pour espérer trouver du secours. Elle en descendit et courut vers la colline avoisinante. Au terme de sept allers et retours entre les deux monticules, elle aperçut une source jaillir aux pieds d’Ismaïl عَلَيْهِ وَسَلَّم.

Cet évènement constitue l’origine du rite de “Saffa wa al Marwa” – du nom des deux collines – (faisant partie de la Omra et du Hajj) et également l’apparition de la source miraculeuse Zamzam qui n’a jamais tari depuis.

Plus tard, des caravanes du Yémen guidées par des oiseaux y firent halte et demandèrent à Hajar la permission de s’installer. Elle accepta à condition de conserver la possession de la source. C’est ainsi que la ville sainte de La Mecque vit le jour. Ismaïl عَلَيْهِ وَسَلَّم grandit et apprit l’arabe auprès de sa tribu d’adoption, les Banû Jur’hum.

Par la suite, Ibrahim عَلَيْهِ وَسَلَّم les visita à plusieurs reprises. Une fois, il reçut l’ordre d’Allah  d’ériger la maison sacrée, notre bien aimée Kaaba avec son fils. Il s’agit du site principal des adorations liées à la Omra (où l’on effectue le tawaf notamment).

Enfin, il sied de mentionner le célèbre épisode où Allah عَزَّ وجَلَّ demanda à Ibrahim عَلَيْهِ وَسَلَّم d’immoler son fils unique. Tous deux s’exécutèrent sans hésitation. Leur salut vint d’un énorme bélier à sacrifier à la place d’Ismaïl عَلَيْهِ وَسَلَّم, envoyé par le Tout-Miséricordieux. 

C’est  cet événement qui est commémoré au moment culminant du pèlerinage et par les Musulmans partout à travers le monde lors du sacrifice de l’Aïd al Adha.

Ces quelques passages succincts empruntés de la biographie de ces illustres prophètes retracent clairement la genèse de la Omra. Il faut préciser que ces évènements sont tirés du Qur’an et de la Sunna, il n’y a donc aucun doute quant à leur véracité.

 

Un honneur inestimable

Se dire que nous, pauvres anonymes, à notre époque contemporaine, marchons sur les pas des personnes les plus illustres qui ont foulé cette Terre et qui ont changé le destin de l’humanité, en faisant la Omra, nous comble de fierté et de joie. 

Les personnes ayant vécu cette expérience de la Omra connaissent ce sentiment. Quant aux autres, elles savent ce qu’il leur reste à faire, en 2022 il est à nouveau possible de faire ce voyage avec OMRA DU SAVOIR.

 

 

Les commentaires sont fermés.
L'Actu des Lieux Saints

C’est pour toi, chaque lundi, un rappel hebdomadaire gratuit avec une leçon religieuse, l’actualité des lieux saints et la découverte de la culture d’Arabie !